Aller au contenu Aller à la recherche
/ / Table ronde sur la prostitution et le jugement Himel

Table ronde sur la prostitution et le jugement Himel



La présidente du Conseil du statut de la femme, Mme Christiane Pelchat, a participé à une table ronde intitulée « Le jugement Himel sur la prostitution et son impact sur l’égalité pour toutes ». Présenté par la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES) devant une quarantaine de personnes réunies à l’Université du Québec à Montréal, l’événement a permis aux intervenantes présentes de débattre de l’impact du jugement Himel sur l’accès à l’égalité et à la sécurité et d’en comprendre les incidences sur la société et sur les femmes en particulier. Rappelons que le 28 septembre dernier, répondant à une requête visant à décriminaliser la prostitution au Canada, la juge Susan Himel de la Cour supérieure de l’Ontario a déclaré inconstitutionnels les articles du Code criminel canadien portant sur la prostitution.

Pour le Conseil du statut de la femme, la prostitution n’est pas un « métier », représente la forme ultime de violence faite aux femmes et cause préjudice à la dignité humaine. Le Conseil estime que ce jugement est lourd de conséquences pour l’ensemble des femmes et qu’il porte atteinte à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Dans un avis contre la légalisation de la prostitution qui paraîtra à l’automne, le Conseil examinera de manière approfondie ce jugement de la Cour supérieure de l’Ontario.

Abonnez-vous

Recevez toutes les publications du Conseil en vous abonnant à notre liste de diffusion.