Aller directement au contenu
Logo du Conseil du statut de la femme

Place à l'égalité
entre les femmes et les hommes

Vignette du logo du Conseil.

Suivez le Conseil sur Twitter!

Vignette du logo du Conseil.

Suivez le Conseil sur Twitter!

Communiqués de presse | vendredi 19 avril 2013

Communiqué — Stratégie d’action de la Table des partenaires influents

Pour diffusion immédiate
CNW : code 01
GQM : 00660

STRATÉGIE D’ACTION DE LA TABLE DES PARTENAIRES INFLUENTS : LE CONSEIL DU STATUT DE LA FEMME INVITE LES SOCIÉTÉS QUÉBÉCOISES À EMBOÎTER CE PAS DANS LA BONNE DIRECTION

Québec, vendredi 19 avril 2013 — Le Conseil du statut de la femme accueille favorablement la stratégie que propose la Table des partenaires influents, coprésidée par madame Monique Jérôme-Forget et par monsieur Guy St-Pierre. Cette stratégie représente un pas dans la bonne direction. Le Conseil se réjouit que des efforts concertés aient permis de formuler des objectifs chiffrés de représentation des femmes dans les instances décisionnelles des sociétés cotées à la Bourse, ayant leur siège social au Québec, et de proposer des moyens pour atteindre ces objectifs de façon progressive. Suivant la Stratégie d’action de la Table des partenaires influents, les sociétés cotées sont invitées à prendre des engagements fermes afin de favoriser une meilleure représentation des femmes dans leur organisation. L’objectif est d’accroître la place des femmes dans les conseils d’administration et dans la haute direction, pour atteindre des objectifs de 20 % de représentation d’ici 5 ans, de 30 % d’ici 10 ans et de 40 % d’ici 15 ans.

Recourir à des mesures volontaires est un choix réaliste, dans le contexte actuel, alors que plusieurs sociétés ne comptent encore aucune femme dans leurs instances de gouvernance (c’est le cas de 26 % des 50 plus grandes entreprises du Québec cotées à la Bourse) et que, globalement, les femmes occupent quelque 15 % des sièges au conseil d’administration de ces entreprises. Les sociétés auront ainsi le loisir d’apprécier dans les faits les avantages que représente une plus grande participation des femmes à la prise de décision.

Pour le Conseil, il importe de garder en vue l’objectif et de se préparer à recourir à des mesures plus musclées, dans l’éventualité où l’on constaterait, d’ici quelques années, que les mesures volontaires n’auraient donné aucun résultat tangible. Il existe des leviers économiques qui permettraient alors de faire pression sur les compagnies.

Dès les premières années d’application de la stratégie, lorsque le Secrétariat à la condition féminine, qui est chargé de mesurer les progrès, aura enregistré les premiers résultats, il serait intéressant de les publiciser, comme le suggère la Table, et de récompenser les entreprises qui se sont distinguées. « Pourquoi ne pas braquer également les projecteurs sur les sociétés récalcitrantes? », se demande madame Julie Miville-Dechêne, présidente du Conseil du statut de la femme.

Le Conseil du statut de la femme a pour mission de conseiller le gouvernement et d’informer la population sur les questions d’égalité entre les femmes et les hommes.

Pour de plus amples informations, rendez-vous au www.placealegalite.gouv.qc.ca.

Marie-Andrée Lefebvre
Attachée de presse
Conseil du statut de la femme
marie-andree.lefebvre@csf.gouv.qc.ca
Cellulaire : 418 446-2203
Téléphone : 418 643-4326, poste 245