Aller directement au contenu
Logo du Conseil du statut de la femme

Place à l'égalité
entre les femmes et les hommes

Vignette du logo du Conseil.

Suivez le Conseil sur Twitter!

Vignette du logo du Conseil.

Suivez le Conseil sur Twitter!

Lettres | mercredi 1 mai 2013

Le Nord pour tous. Et pour toutes?

Le gouvernement a dévoilé hier les grandes orientations pour le développement du Nord québécois. Le Conseil du statut de la femme s’est penché sur ce qui a été dit et écrit afin de déterminer si les besoins des femmes étaient pris en compte. Rappelons qu’à l’automne 2012, le Conseil a analysé les enjeux pour les femmes de ce projet de développement et formulé 11 recommandations visant à permettre aux femmes d’avoir une part équitable des retombées positives de celui-ci dans l’avis intitulé Les femmes et le Plan Nord : pour un développement nordique égalitaire.

Le site Web Le Nord pour tous, qui vient d’être mis en ligne, présente en termes généraux les orientations gouvernementales quant au développement des communautés, au potentiel économique du territoire, aux transports et aux communications et à la protection de l’environnement. Le Conseil appuie l’intention du gouvernement de mettre en place des soins de santé et des services sociaux supplémentaires pour desservir la nouvelle clientèle, en raison de l’afflux de main-d’œuvre sur le territoire nordique.

Le Secrétariat au développement nordique est encore au tout début de son mandat et ne peut préciser, pour l’instant, quelles solutions concrètes seront retenues pour s’assurer que le développement mené permette d’améliorer les conditions de vie des communautés autochtones et locales. Le Conseil est encouragé par le fait que le Secrétariat indique que même s’il n’y a pas encore de plan d’action, les besoins des femmes et des communautés autochtones seront entendus et pris en considération dans le développement du Nord québécois.

Le Conseil tient toutefois à rappeler ses préoccupations à l’égard du décrochage scolaire des jeunes. Dans des régions déjà fortement marquées par ce grave problème, le risque est réel de voir, à court terme, le décrochage poussé à la hausse par la forte demande de main-d’œuvre, notamment lorsque les entreprises recrutent leur personnel parmi les élèves du secondaire.