Aller directement au contenu
Logo du Conseil du statut de la femme

Place à l'égalité
entre les femmes et les hommes

Vignette du logo du Conseil.

Suivez le Conseil sur Twitter!

Vignette du logo du Conseil.

Suivez le Conseil sur Twitter!

Actualité | mercredi 30 octobre 2013

Les crimes d’honneur : de l’indignation à l’action

Page couverture de l'avis Les crimes d'honneur.

Le Conseil du statut de la femme dévoile aujourd’hui une étude sans précédent au pays sur la problématique complexe et méconnue des crimes d’honneur. Le Conseil demande au gouvernement d’agir pour assurer la sécurité des filles et des femmes victimes des violences basées sur l’honneur, que ce soit le contrôle excessif des adolescentes, les tests de virginité, les mutilations génitales, le mariage forcé, l’incitation au suicide ou, ultimement, le meurtre. « Ce qui est troublant, c’est que les meurtres ne sont que la pointe de l’iceberg. La violence basée sur l’honneur prend plusieurs formes et ces violences ne sont exclusives ni à une culture, ni à une religion, comme l’indiquent les différentes confessions et origines des victimes canadiennes », a affirmé la présidente du Conseil, Mme Julie Miville-Dechêne. L’étude documente 17 cas de crimes d’honneur recensés au Canada depuis 1991, qui ont fait au total 26 victimes, dont 5 ont survécu à leur agression. Dans la foulée de l’affaire Shafia, le Conseil recevait en novembre 2011 le mandat du gouvernement du Québec d’étudier ce phénomène jusqu’alors peu documenté.