Aller directement au contenu
Logo du Conseil du statut de la femme

Place à l'égalité
entre les femmes et les hommes

Vignette du logo du Conseil.

Suivez le Conseil sur Twitter!

Vignette du logo du Conseil.

Suivez le Conseil sur Twitter!

Actualité | lundi 3 mars 2014

Femmes et C.A. : le Québec fait bonne figure!

Avec une proportion de 19,8 %*, le Québec se place au 3e rang des provinces canadiennes quant à la représentation des femmes sur les conseils d’administration (C.A.) de ses entreprises (toutes catégories de sociétés confondues), derrière la Nouvelle-Écosse (25,7 %) et la Saskatchewan (23,2 %) d’après l’Enquête Catalyst 2013 : les femmes membres de conseils d’administration selon le classement Financial Post 500 publiée aujourd’hui. Le Groupe Jean Coutu (42,9 %), la Société de transport de Montréal (40,0 %), Saputo (36,4 %), Québecor (33,0 %) et le Mouvement des caisses Desjardins (27,3 %) figurent au sommet des entreprises québécoises comptant 25 % ou plus de femmes sur leur C.A. Ce top 5 exclut les sociétés d’État québécoises soumises à la Loi sur la gouvernance des sociétés d’État**.

Le Conseil du statut de la femme se réjouit de la bonne conduite de quelques entreprises et félicite la direction de chacune d’elles. Il souligne toutefois qu’il ne faut pas perdre de vue que plus du tiers (36 %) des entreprises canadiennes du palmarès du Financial Post (FP500) ne compte aucune femme sur leur C.A. Et que la mise en œuvre de mesures incitatives pourrait certainement contribuer à renverser la tendance.

De façon globale au Canada en 2013, les femmes occupent 15,9 % des sièges des C.A., comparativement à 14,5 % en 2011. Bien que la présence des femmes dans les C.A. des sociétés cotées en bourse ait augmenté de 2 % de 2011 à 2013, ce type de sociétés affiche la plus faible représentativité de femmes administratrices.

*Toutes les données de l’Enquête Catalyst 2013 sont en date du 18 juin 2013. Le Conseil du statut de la femme a toutefois actualisé les statistiques liées à la représentation des femmes dans les C.A. des entreprises québécoises citées dans ce texte à l’aide de l’information publiée sur leurs sites Web en février 2014.

**Entrée en vigueur en 2006, cette loi exigeait que les C.A. de l’ensemble des sociétés visées soient constituées en parts égales de femmes et d’hommes à compter du 14 décembre 2011.