Aller au contenu Aller à la recherche
/ / Quelle solution pour la prostitution?

Quelle solution pour la prostitution?



Le gouvernement fédéral s’apprête à déposer un projet de loi en réponse à la décision de la Cour suprême du Canada rendue en décembre 2013 dans la cause Bedford. Celle-ci décriminalisait trois articles du Code criminel au cœur de la prostitution : la tenue d’une maison de débauche, le fait de vivre des fruits de la prostitution d’autrui et la communication à des fins de prostitution. Dans un reportage de la journaliste Cathy Senay, diffusé le 12 mai dernier à la télévision de Radio-Canada et sur les ondes de RDI, la présidente du Conseil, Mme Julie Miville-Dechêne, réitère la position défendue par l’organisme dans son avis La prostitution : il est temps d’agir. Le Conseil y recommande notamment l’adoption d’un modèle basé sur le système suédois, qui criminalise les clients tout en offrant un soutien social aux prostituées.

Abonnez-vous

Recevez toutes les publications du Conseil en vous abonnant à notre liste de diffusion.