Aller au contenu Aller à la recherche
/ / Journée internationale contre les mutilations génitales

Journée internationale contre les mutilations génitales



Le 6 février dernier, à l’occasion de la Journée internationale de la tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines, Julie Miville-Dechêne a accordé une entrevue à Didier Otis, journaliste à Radio-Canada International. Pour la présidente du Conseil, les mutilations génitales féminines font partie du spectre des crimes d’honneur, et ne peuvent être justifiées par une quelconque valeur culturelle. Cette position est défendue par le Conseil dans son avis sur les crimes d’honneur, publié en octobre 2013.

Abonnez-vous

Recevez toutes les publications du Conseil en vous abonnant à notre liste de diffusion.