Aller directement au contenu
Logo du Conseil du statut de la femme

Place à l'égalité
entre les femmes et les hommes

Vignette du logo du Conseil.

Suivez le Conseil sur Twitter!

Vignette du logo du Conseil.

Suivez le Conseil sur Twitter!

Communiqués de presse | jeudi 7 mai 2015

Communiqué – Un véritable partage des congés parentaux : un pas de plus vers l’égalité entre les femmes et les hommes

Pour diffusion immédiate

Québec, le 7 mai 2015 – Le Régime québécois d’assurance parentale (RQAP) a-t-il contribué à une plus grande égalité entre les femmes et les hommes ? Dans son plus récent avis, le Conseil du statut de la femme constate que le RQAP a un effet positif, mais qu’il faudra un meilleur partage du congé parental pour atteindre une véritable égalité conjugale. L’organisme propose des pistes d’action pour y arriver. Il recommande notamment un congé de paternité exclusif supplémentaire et une plus grande flexibilité du régime afin de permettre une meilleure conciliation travail-famille.

« Nous croyons qu’un père en congé parental, particulièrement s’il est seul avec son enfant, développe un lien privilégié avec lui et accroît son sentiment de compétence parentale. Les études démontrent que cette expérience favorise par la suite un meilleur partage des responsabilités au sein de la famille », a déclaré la présidente du Conseil, Mme Julie Miville-Dechêne.

En conséquence, dans l’avis Pour un partage équitable du congé parental, le Conseil recommande, entre autres, d’instaurer un congé de paternité exclusif supplémentaire de trois semaines. Ce congé serait pris à même le congé parental, à condition que le père soit seul avec son enfant.

Une pièce maîtresse de l’égalité

Dans cet avis, le Conseil explique en quoi la question du partage des congés parentaux constitue une pièce maîtresse de la diminution des inégalités. Il présente les différents modèles de soutien à la parentalité mis en place dans le monde. Il s’intéresse à l’évolution de la répartition du travail entre les femmes et les hommes au Québec pour mieux comprendre le partage actuel des congés parentaux. Il y présente également les résultats d’une enquête qualitative qu’il a menée auprès de parents québécois.

Cette enquête a permis de dégager différentes données sur le partage des congés parentaux. Les couples rencontrés avaient beaucoup de points en commun : les pères ont tous utilisé l’ensemble du congé de paternité leur étant réservé (jusqu’à cinq semaines), mais peu ont eu recours au congé parental partageable (jusqu’à 32 semaines – sept mois et demi). Généralement, ils assument moins de tâches domestiques et de soins aux enfants que leur conjointe. La charge mentale – c’est-à-dire la planification, la préparation, la prévision et la délégation des tâches – repose de façon disproportionnée sur les femmes.

S’adresser autant aux pères qu’aux mères

L’enquête révèle aussi que la prise d’un congé parental fait rarement l’objet de longues discussions dans un couple. « L’organisation du congé et de la parentalité se fait plutôt de façon instinctive. L’idée semble persister que le congé parental est d’abord la responsabilité de la mère, ce qui favorise peu un réel partage entre les parents », a soutenu la présidente.

Pour que l’égalité entre les sexes progresse, le Conseil croit que la promotion de mesures d’articulation travail-famille doit s’adresser autant aux pères qu’aux mères. En ce sens, il formule huit recommandations à l’intention du gouvernement dans le document Pour un partage équitable du congé parental. L’avis, son résumé ainsi qu’une infographie synthèse peuvent être consultés sur le site Web du Conseil au www.placealegalite.gouv.qc.ca/.

Le Conseil du statut de la femme a pour mission de conseiller le gouvernement du Québec et d’informer la population sur les questions d’égalité entre les femmes et les hommes.

Pour information

Marie-Andrée Lefebvre
Attachée de presse
Conseil du statut de la femme
marie-andree.lefebvre@csf.gouv.qc.ca
Tél. : 418 643-4326, poste 236
Cellulaire : 418 446-2203