Aller directement au contenu
Logo du Conseil du statut de la femme

Place à l'égalité
entre les femmes et les hommes

Vignette du logo du Conseil.

Suivez le Conseil sur Twitter!

Vignette du logo du Conseil.

Suivez le Conseil sur Twitter!

Communiqués de presse | dimanche 6 décembre 2015

Communiqué – L’égalité ne sera pas atteinte tant que perdurera la violence contre les femmes estime le Conseil du statut de la femme

Québec, le 6 décembre 2015 — En cette Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, le Conseil du statut de la femme rend hommage aux 14 victimes de Polytechnique et invite toute la population à se mobiliser pour contrer le fléau de la violence.

« La mémoire collective du Québec a été marquée par cet événement tragique du 6 décembre 1989. Vingt-six ans après, la violence contre les femmes est encore très présente. Il faut réfléchir ensemble, femmes et hommes, à des stratégies concrètes pour mettre fin à ce problème de société » a déclaré la présidente du Conseil, Mme Julie Miville-Dechêne.

La journée du 6 décembre clôt les 12 jours d’action contre la violence faite aux femmes durant lesquelles se sont déroulées, partout dans la province, des activités de sensibilisation sur le thème : Les femmes sont toujours victimes de violence parce qu’elles sont des femmes.

Le Conseil accorde une attention particulière à la question de la violence faite aux femmes. Il rappelle que la violence touche des femmes de toutes classes sociales, de toutes origines et de toutes générations. Selon les statistiques du ministère de la Sécurité publique, en 2013, sur les 18 885 plaintes déclarées pour violence conjugale, 79 % des victimes sont des femmes. La même année, les services de police ont enregistré 5 526 infractions sexuelles, dont 82,8 % contre des filles ou des femmes.

Mme Miville-Dechêne ajoute que la violence peut également se manifester de façon plus sournoise. Celle-ci, explique-t-elle, s’incarne dans propos misogynes, le harcèlement sexuel ou sexiste, l’intimidation en ligne. Elle prend aussi des proportions dramatiques, comme dans le cas des femmes autochtones. Selon la Gendarmerie royale, les femmes autochtones représentent 16 % des femmes victimes de meurtre et 11 % des femmes disparues, alors qu’elles ne comptent que pour 4 % des femmes au Canada. Dans le cadre de l’enquête 2006 de Statistique Canada, 54 % des femmes autochtones et 37 % des femmes non autochtones ont rapporté avoir été agressées sexuellement ou physiquement.

« La violence contre les femmes est la plus puissante illustration que l’égalité entre les femmes et les hommes n’est pas atteinte »

— a conclu la présidente, Julie Miville-Dechêne

Le Conseil du statut de la femme a pour mission de conseiller le gouvernement du Québec et d’informer la population sur les questions d’égalité entre les femmes et les hommes.

—30—

Pour information :

Liliane Côté
Conseillère stratégique
Conseil du statut de la femme
liliane.cote@csf.gouv.qc.ca
Cellulaire : 418 446-2203
Téléphone : 418 643-4326, poste 245