Aller au contenu Aller à la recherche
/ / Journées d’action contre les violences faites aux femmes

Journées d’action contre les violences faites aux femmes

Édition 2019

C’était il y a 30 ans et un tournant dans l’histoire du Québec. Le 6 décembre 1989, 14 femmes ont été assassinées à l’école polytechnique de Montréal en raison de ce qu’elles étaient : des femmes. La commémoration de cet acte terroriste, dans la foulée des 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes, rappelle l’importance de s’engager pour l’égalité et l’équité entre les femmes et les hommes.

Des obstacles et des mythes persistent dans notre société. D’où la volonté du Conseil du statut de la femme (CSF) d’agir collectivement pour mettre fin à l’inacceptable. Mais aussi la nécessité de soutenir et d’accompagner toutes les personnes victimes de violence. L’ensemble des Québécois·es doivent unir leur voix pour lutter contre de telles violences.

#jemesouviens

En 2019, le Conseil du statut de la femme (CSF) a choisi de rendre hommage à chacune des 14 victimes de la tuerie du 22 novembre au 6 décembre. Il vous invite à le suivre sur Instagram ainsi que sur Twitter afin de participer à cet hommage silencieux.

12 jours d’action

Du 25 novembre au 6 décembre, des journées pour sensibiliser aux violences faites aux femmes à travers le monde.

25 novembre – Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Le 17 décembre 1999, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 25 novembre Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Cette date commémore l’assassinat des sœurs Mirabal. Ces trois militantes dominicaines ont été brutalement assassinées en 1960 sur les ordres du chef de l’État, Rafael Trujillo. Les organisations internationales, la société civile et les gouvernements du monde entier sont invités à souligner cette journée par diverses activités de sensibilisation.

Le 25 novembre, s’amorcent par ailleurs Les 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe. Cette campagne canadienne se termine le 10 décembre avec la Journée internationale des droits de la personne (Journée des droits de l’homme). Laquelle vient souligner l’adoption, en 1948, de la Déclaration universelle des droits de l’homme  toujours aussi pertinente aujourd’hui. Un document qui a mené à la ratification de lois pour protéger les droits de la personne, au Québec, au Canada et à travers le monde.

Répertoire des Groupes de femmes

Depuis plusieurs années, le Conseil met à la disposition du public un répertoire des Groupes de femmes. Classé par région, ce répertoire dresse une liste de centaines de groupes, associations et organismes régionaux et nationaux. Lesquels ont pour mission d’offrir un accompagnement et un soutien aux femmes ; de défendre et de promouvoir leurs droits dans divers domaines comme le travail, la famille, la santé, l’obstétrique, l’éducation, la violence ou encore l’immigration.

6 décembre – Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes

Le 6 décembre est la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Soulignée officiellement pour la première fois en 1991 par le Parlement du Canada, cette journée commémore le meurtre de 14 jeunes femmes à l’École Polytechnique de Montréal le 6 décembre 1989.

Féminicide

Féminicide ou fémicide est un terme désignant le meurtre d’une ou de plusieurs femmes ou filles en raison de leur condition féminine, indique Le Petit Robert. Si la première occurrence du terme féminicide remonte au XIXe siècle, le mot n’a été intégré qu’en 2015 dans ce dictionnaire de référence et il demeure encore absent de la plupart des autres dictionnaires.

Pour l’Organisation mondiale de la Santé, le féminicide est un homicide volontaire de femmes au simple motif qu’elles sont des femmes. L’Observatoire canadien du fémicide pour la justice et la responsabilisation estime qu’environ 1 femme est tuée par son conjoint tous les 7 jours au Canada. Au total, 605 femmes ont été assassinées au Québec entre 1997 et 2015 et 20 femmes ou filles ont été tuées en 2018 au Québec, dont 15 par un proche.

Selon Portrait des Québécoises Édition 2018, en 2015, 8 femmes et 3 hommes ont été victimes d’homicides conjugaux. Pour ce qui est des tentatives de meurtre commises dans un contexte conjugal, 29 ont été dirigées contre des femmes (une hausse de 20,8 % par rapport à 2014) et 7 contre des hommes (une hausse de 16,7 % par rapport à 2014). On recense au Québec 4 006 agressions sexuelles déclarées en 2016 : 87,2 % des victimes de ces agressions sont des femmes.

Calendrier des activités

À l’occasion de la Campagne des 12 jours d’action contre la violence envers les femmes, de nombreuses activités de sensibilisation sont organisées dans toutes les régions du Québec par divers groupes de femmes et de défense des droits afin de sensibiliser la population au phénomène de la violence et faire connaître les services de proximité. Consultez le calendrier des activités

Le Conseil du statut de la femme (CSF) a choisi de rendre hommage à chacune des 14 victimes de la tuerie du 22 novembre au 6 décembre. Il vous invite à le suivre sur Instagram (@csfquebec) afin de participer à cet hommage silencieux.

Abonnez-vous

Recevez toutes les publications du Conseil en vous abonnant à notre liste de diffusion.

Inscription