Aller directement au contenu
Logo du Conseil du statut de la femme

Journées d’action contre la violence envers les femmes

Logo Journées d'action contre la violence.

Du 25 novembre au 6 décembre 2016, à l’occasion de la Campagne des 12 jours d’action contre la violence envers les femmes, le Conseil du statut de la femme joint sa voix à celle des organisations québécoises et internationales afin de dénoncer l’omniprésence de la violence faite à toutes les femmes, et les formes multiples sous lesquelles elle se manifeste.

Pour le Conseil, tous les actes de violence dirigés contre les femmes et les filles (agression, harcèlement et exploitation à caractère sexuel, cyberviolence, violence entre partenaires intimes, traite des femmes et des filles, mutilations génitales, violences basées sur l’honneur, etc.) ont comme dénominateur commun les rapports de pouvoir entre les hommes et les femmes.

Le Conseil rappelle l’importance de soutenir, d’accompagner et de fournir des ressources adaptées à toutes ces femmes et ces filles victimes de violence et d’agressions sexuelles, notamment au sein des populations autochtones, où la situation est particulièrement alarmante.

12 jours d’action : calendrier des activités
Le Comité des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes invite la population au lancement de la Campagne des 12 jours d’action contre la violence envers les femmes, le jeudi 24 novembre à 17h, au Café Touski à Montréal.

À l’occasion de cette campagne, de nombreuses activités de sensibilisation sont organisées partout au Québec par divers groupes de femmes et de défense des droits afin de sensibiliser la population au phénomène de la violence et faire connaître les services de proximité. Consultez le calendrier des activités

Pendant cette période, toutes et tous sont invités à porter le ruban blanc par solidarité envers les femmes victimes de violence.

25 novembre – Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes
Le 17 décembre 1999, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé par une résolution le 25 novembre Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Cette date commémore l’assassinat des sœurs Mirabal, trois militantes dominicaines brutalement assassinées en 1960 sur les ordres du chef de l’État, Rafael Trujillo. Les organisations internationales, la société civile et les gouvernements du monde entier sont invités à souligner cette journée par diverses activités de sensibilisation.

Le 25 novembre, s’amorcent par ailleurs les 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes, une campagne qui se termine le 10 décembre avec la Journée internationale des droits de la personne.

6 décembre – Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes
Le 6 décembre est la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.. Soulignée officiellement pour la première fois en 1991 par le Parlement du Canada, cette journée commémore le meurtre de 14 jeunes femmes à l’École Polytechnique de Montréal le 6 décembre 1989.

De grands rassemblements populaires viendront clôturer l’édition 2016 de la Campagne des 12 jours d’action afin de rendre hommage, 27 ans plus tard, aux victimes de la tuerie de l’École Polytechnique. Des événements auront lieu le mardi 6 décembre notamment à Montréal et devant l’Assemblée nationale à Québec.

Sur la scène internationale


Image logo ONU femmes

Dans son message diffusé à l’occasion cette journée, la directrice exécutive d’ONU Femmes, Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, souligne que « les femmes et les filles victimes de violence perdent leur dignité et vivent dans la peur et la douleur. Dans les cas extrêmes, elles y laissent leur vie. La violence réduit considérablement les libertés auxquelles nous pouvons toutes et tous prétendre : le droit d’être en sécurité chez soi, le droit de marcher dans la rue sans être agressé, le droit d’aller à l’école, de travailler, de se rendre au marché ou de regarder un film. Nous devrions être en droit de nous attendre à ce que les auteurs de tels actes soient punis, que justice soit faite et qu’un soutien psychologique et des soins pour les blessures soient prodigués ».

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, déclare pour sa part que « le monde reconnaît de plus en plus enfin que la violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. Pourtant, nous pouvons et devons encore faire bien davantage pour transformer cette prise de conscience en une prévention et en une intervention dignes de ce nom. J’invite les gouvernements à démontrer leur engagement en augmentant sensiblement leurs dépenses dans tous les domaines pertinents, y compris à l’appui des mouvements des femmes et des organisations de la société civile ».

Tous unis pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes


Logo Tous Unis.

La campagne des Nations Unies Tous unis pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes, lancée en 2008 par le Secrétaire général, vise à remettre en cause les fondements mêmes de la culture de discrimination qui permet à la violence de se perpétuer. Par cette campagne, l’ONU unit ses forces à celles des individus, des gouvernements et de la société civile à travers le monde pour de mettre fin à toutes formes de violence envers les femmes et les filles.

16 journées d’activisme
Logo de Journée orange.Du 25 novembre au 10 décembre se déroule la campagne 16 journées d’activisme contre la violence basée sur le genre. L’édition 2016 de cette campagne se déroule sous le thème « Orangez le monde : levez des fonds pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles ». Cette initiative est l’occasion d’attirer l’attention de tous les pays sur le principe du financement durable d’initiatives dont l’objectif est de prévenir et d’éliminer la violence contre les femmes, et de mobiliser les ressources nécessaires.



Journée Orange
Logo Journée orange.Depuis le 25 juillet 2012, la campagne Tous unis proclame tous les 25 du mois Journée orange. L’objectif de la Journée orange est de sensibiliser en permanence le public à la question de la violence contre les femmes et les filles par l’organisation de diverses activités mensuelles, et non plus seulement une fois par an.