Aller au contenu Aller à la recherche
/ / Journées d’action contre la violence faite aux femmes

Journées d’action contre la violence faite aux femmes

Édition 2017

Logo Journées d'action contre la violence.

Du 25 novembre au 6 décembre 2017, à l’occasion des journées d’action contre la violence faite aux femmes, le Conseil du statut de la femme appelle les femmes et les hommes à unir leur voix pour dénoncer l’omniprésence de la violence faite à toutes les femmes, et les formes multiples sous lesquelles elle se manifeste.

Alors que des mouvements de dénonciations d’ampleur historique ont eu lieu en 2014 et 2017 (#agressionsnondénoncées, #moiaussi), le Conseil réitère l’urgence d’agir collectivement pour mettre fin à ces violences au Québec. Il rappelle l’importance de soutenir, d’accompagner et de fournir des ressources adaptées à toutes ces femmes et ces filles victimes de violence et d’agressions sexuelles, notamment au sein des populations autochtones, où la situation demeure particulièrement alarmante.

Le Conseil se joint au Comité d’examen des décès liés à la violence conjugale

Le Conseil du statut de la femme a annoncé le 28 novembre 2017, qu’il s’associait au Comité d’examen des décès liés à la violence conjugale qui sera présidé par la coroner en chef du Québec, Me Catherine Rudel-Tessier. Outre le Conseil, ce comité multidisciplinaire réunira des représentants du Directeur des poursuites criminelles et pénales, de la Sûreté du Québec, de l’Institut national de santé publique du Québec, de Femmes autochtones du Québec, de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes du Québec, du Réseau des CAVAC, du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale et du ministère de la Sécurité publique. Ce comité d’expertes et d’experts d’horizons multiples procédera, dès le début de l’année 2018, à un examen des dossiers du coroner sur les décès survenus au Québec dans un contexte de violence conjugale.

Le Conseil s’y associe afin d’enrichir les travaux du Comité de ses réflexions sur les violences faites aux femmes et d’y apporter toute son expertise en matière de recherche et d’analyse.

12 jours d’action : calendrier des activités

À l’occasion de la Campagne des 12 jours d’action contre la violence envers les femmes, de nombreuses activités de sensibilisation sont organisées dans toutes les régions du Québec par divers groupes de femmes et de défense des droits afin de sensibiliser la population au phénomène de la violence et faire connaître les services de proximité. Consultez le calendrier des activités du Centre de documentation sur l’éducation des adultes et la condition féminine (CDÉACF) pour la liste complète des événements régionaux.

25 novembre – Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Le 17 décembre 1999, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé par une résolution le 25 novembre Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Cette date commémore l’assassinat des sœurs Mirabal, trois militantes dominicaines brutalement assassinées en 1960 sur les ordres du chef de l’État, Rafael Trujillo. Les organisations internationales, la société civile et les gouvernements du monde entier sont invités à souligner cette journée par diverses activités de sensibilisation.

Le 25 novembre, s’amorcent par ailleurs les 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe, une campagne canadienne qui se termine le 10 décembre avec la Journée internationale des droits de la personne.

6 décembre – Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes

Le 6 décembre est la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Soulignée officiellement pour la première fois en 1991 par le Parlement du Canada, cette journée commémore le meurtre de 14 jeunes femmes à l’École Polytechnique de Montréal le 6 décembre 1989.

De grands rassemblements populaires viendront clôturer l’édition 2017 de la Campagne des 12 jours d’action afin de rendre hommage, 27 ans plus tard, aux victimes de la tuerie de l’École Polytechnique. Des événements auront lieu le mercredi 6 décembre notamment à Montréal et à Québec (voir le calendrier des activités pour la liste complète des événements régionaux).

Sur la scène internationale

Image logo ONU femmes

Dans son message diffusé à l’occasion cette journée, la directrice exécutive d’ONU Femmes, Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, souligne que « les femmes et les filles victimes de violence perdent leur dignité et vivent dans la peur et la douleur. Dans les cas extrêmes, elles y laissent leur vie. La violence réduit considérablement les libertés auxquelles nous pouvons toutes et tous prétendre : le droit d’être en sécurité chez soi, le droit de marcher dans la rue sans être agressé, le droit d’aller à l’école, de travailler, de se rendre au marché ou de regarder un film. Nous devrions être en droit de nous attendre à ce que les auteurs de tels actes soient punis, que justice soit faite et qu’un soutien psychologique et des soins pour les blessures soient prodigués ».

Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Antonio Guterres, déclare pour sa part que « la violence à l’égard des femmes, y compris le harcèlement et les pratiques traditionnelles néfastes, constituent des obstacles majeurs à la réalisation des droits fondamentaux et compromettent directement l’inclusion et la participation des femmes à la pérennisation de la paix. [… ] Il est temps de renforcer notre action collective pour faire cesser, une fois pour toutes, la violence contre les femmes et les filles.».

16 journées d’activisme

Logo Orangez le monde.

Du 25 novembre au 10 décembre se déroule la campagne des Nations Unies 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes. Alors que des mouvements de dénonciations d’ampleur mondiale ont eu lieu cette année (#moiaussi et autres), l’édition 2017 de cette campagne se déroule sous le thème « Ne laisser personne de côté : mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles ». Cette initiative vise l’engagement de toutes et tous « en faveur d’un monde exempt de violence pour toutes les femmes et les filles partout dans le monde, tout en soutenant en premier lieu les personnes les plus défavorisées et marginalisées, y compris les réfugiés, les migrants, les minorités, les peuples autochtones et les populations affectées par des conflits et des catastrophes naturelles, entre autres ».

Tous unis pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes

Logo de Journée orange.

La campagne des Nations Unies Tous unis pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes, lancée en 2008 par le Secrétaire général, vise à remettre en cause les fondements mêmes de la culture de discrimination qui permet à la violence de se perpétuer. Par cette campagne, l’ONU unit ses forces à celles des individus, des gouvernements et de la société civile à travers le monde pour de mettre fin à toutes formes de violence envers les femmes et les filles.

Journée orange

Logo Journée orange.

Depuis le 25 juillet 2012, la campagne Tous unis proclame tous les 25 du mois Journée orange. L’objectif de la Journée orange est de sensibiliser en permanence le public à la question de la violence contre les femmes et les filles par l’organisation de diverses activités mensuelles, et non plus seulement une fois par an.

Abonnez-vous

Recevez toutes les publications du Conseil en vous abonnant à notre liste de diffusion.